logo
retour accueil anteth et son réseau sélections de pièces documentation actualités espace auteurs espace antennes

Rechercher

lettre d'information
contacts
liens
plan du site
crédits

L'association Aneth-Aux Nouvelles écritures Théâtrales a cessé ses activités.
Cliquez ici pour en savoir plus.

Dossiers auteurs

> SOUVIRAA Bernard

(dossier actualisé le 15/01/2020)

Biographie de l'auteur

Bernard Souviraa est né en 1964 près de Bordeaux où il a fait ses études. Au début des années 90, il suit une formation d’acteur auprès de Vera Gregh puis de Joël Pommerat, lesquels accentuent son désir de toujours faire du théâtre. Agrégé de lettres modernes, il enseigne en lycée. Sa première pièce, La Langue des chiens (1999) a reçu l’aide d’encouragement du Ministère de la Culture. Elle est également inscrite au Répertoire d’ANETH, et a été mise en espace par François Rancillac au Théâtre de la Cité Internationale, enregistrée par Michel Sidoroff pour France Culture et présentée par la revue Actes du Théâtre. Viennent ensuite Du désir quand tout s’arrête (2000) et Regardé par les folles (2001), pièces chorales où il approfondit son travail sur l’éclatement du récit dramatique. Il écrit deux textes pour La Compagnie de l’Arcade mis en scène par Vincent Dussart à La Manufacture de Théâtre de Saint-Quentin : Hors chenil (2003), épilogue contemporain à La Dispute de Marivaux et Athaliennes (2004), trois monologues de femmes s’intégrant à un spectacle intitulé Rouge/Sang, en collaboration avec la compagnie de danse Josefa. Le Rouge en moi (2004) est une tentative de réponse à la question : comment écrire une tragédie aujourd’hui ? Quant à Chambre des immobiles (2002), elle a d’abord été mise en espace par l’auteur lors du festival Acteurs, Acteurs de Plessis-lès-Tours, avant de l’être dans le cadre des Préludes d’ANETH (en 2005). Il s’agissait d’une première étape de travail, premier contact avec la direction d’acteur, avant de construire un projet de mise en scène. Ces mises en lecture s’effectuaient en parallèle à la création de Quand la main lâche, texte mis en scène par Bruno Freyssinet (compagnie La Transplanisphère) lors du même festival de Plessis-lès-Tours, au Studio Pathé Albatros de Montreuil et à l'Espace Kiron à Paris (2005). Ce spectacle a reçu une aide au montage de l’Arcadi. En 2006, il a donné lecture d'extraits de son roman L'Oeil du maître au festival Les Correspondances de Manosque.